00:43 06/08/2017 Nos conseils - Simple & Solaire

Catégories


mode de paiement VISA - Mastercard - Paypal

Restons connectés : 


Facebook Twitter Viadeo Linkedin Tumblr  google plus RSS

Les conseils des experts

Principe :

Un système autonome repose sur une synergie entre la production (les panneaux), le stockage (les batteries) et la consommation (votre utilisation). Une synergie parfaite vous permettra d'avoir un système qui répond à votre besoin.

Si vous avez mal estimé l'un ou l'autre des points, votre installation solaire risque d'être défectueuse.

 

Eléments fondamentaux :

  • Pour permettre aux panneaux de remplir la batterie d'énergie, il faut un régulateur (qui sera choisi en fonction des panneaux et de la batterie)
  • Pour permettre à la batterie de donner de l'énergie en 230V, il faut un onduleur (qui dépend de la batterie et de la consommation)

 

Quelques conseils de base :

Un système pour site isolé est totalement différent d'un système relié réseau.


A propos des batteries

Évitez de mettre plus de deux batteries en parallèle. En complément, pour permettre une bonne utilisation, prenez la polarité "plus" sur une batterie et la polarité "moins" sur la seconde.

Si vous avez besoin d'une puissance plus importante, utilisez les batteries OPzS ou OPzV blocs de 2V, ou alors des blocs 6V en série.

On ne mélange pas les batteries de technologies différentes, ni de puissances différentes. En règle générale, un parc de batteries contient des batteries identiques.

Le changement d'un parc batteries ne se fait pas en changeant les batteries une par une mais toutes en même temps.

La batterie est le coeur de votre système électrique autonome. Ne lui faites pas subir de décharges profondes (éviter les décharges à plus de 50% permet d'optimiser la durée de vie de la batterie).

Toujours brancher le parc batterie en premier sur le régulateur, avant les panneaux.


A propos des panneaux solaires

Un panneau "12V" produira de 17 à 22V, et non pas 12V ! Il aura 36 cellules.

Un panneau "24V" produira de 35 à 44V, en non pas 24V ! Il aura 72 cellules.

Un panneau "connecté réseau" aura 60 cellules, produira environ 30V (insuffisant pour recharger une batterie 24V) et ne fonctionnera pas correctement avec un régulateur normal. Il aura besoin d'un régulateur MPPT pour fonctionner.

Pour optimiser votre production, inclinez vos panneaux à 30° en été, et 60° en hiver.

Les cellules d'un panneau solaire sont mises en série. Une ombre sur une seule cellule crystalline impactera la totalité des cellules (perte de plus de 50% de la production du panneau). En cas de site ombragé, préférer des panneaux de type amorphe.

Bien réfléchir son installation c'est prévoir de l'agrandir plus tard en cas d'augmentation des besoins énergétiques (et ne pas minimiser les capacités des appareils électroniques).


A propos des groupes électrogènes

Préférez un groupe électrogène 1500tr/min qu'un 3000tr/min, ces derniers ne pouvant pas tourner en continu durant une longue période.

Un groupe électrogène de chantier est souvent incompatible avec les onduleurs-chargeurs, le signal fourni n'etant pas régulier.


A propos des câbles

L'utilisation de boîte de jonction permet de faire des économies de câbles (qui sont coûteux).

Un câble en basse tension se dimensionne en fonction de la longueur, du matériau du câble, et de l'intensité et du voltage qui passeront dans le câble.


Et de manière générale

ATTENTION au survoltage (les régulateurs n'y survivent pas).

Vérifier les polarités (les + et les -) avant de faire le branchement final.